La rentabilité du domaine viticole vue par un œnologue
Antoine Huet

Antoine Huet

je suis ingénieur agro et œnologue. Les nombreuses vinifications que j’ai pu faire dans des domaines très différents, à Nîmes, Chablis ou encore au Chili m’ont fait comprendre les clés de la réussite d’un domaine.
Mon expérience chez BNP Paribas m’a par la suite permis de parler non seulement technique viticole mais aussi économie.

Qui suis-je ?

VEC - Ce que nous Proposons

" Le double profil d’Antoine a été très bénéfique dans la vision économique du domaine. L’analyse de la rentabilité est particulièrement pertinente lorsque les coûts de revient sont interprétés avec une connaissance de la technique du vin. "
Robert Joyeux, Domaine de La Cendrillon

Actualites

Les vendanges ont commencé dans le sud d…

Les vendanges ont débuté fin août dans le début de la France, pour un millésime plus tardif que l'an dernier

LIRE LA SUITE

La viticulture peut-elle s’adapter au ré…

Les manifestations du réchauffement climatique deviennent plus manifestes : on pense immédiatement au gel de début avril mais il ne faut pas oublier le brutal coup de chaleur du 28 juin 2019, où la température était montée jusqu’à 45°C dans le sud-est. S’adapter au réchauffement climatique est devenue un enjeu majeur pour la filière et cela passe en premier lieu par la...

LIRE LA SUITE

La viticulture peut-elle s’adapter au ré…

Les manifestations du réchauffement climatique deviennent plus manifestes : on pense immédiatement au gel de début avril mais il ne faut pas oublier le brutal coup de chaleur du 28 juin 2019, où la température était montée jusqu’à 45°C dans le sud-est. S’adapter au réchauffement climatique est devenue un enjeu majeur pour la filière et cela passe en premier lieu par la...

LIRE LA SUITE

Peut-on anticiper les conséquences du ge…

La formation des raisins nous fait heureusement oublier les images du gel, mais n’oublions pas que ce type d’évènement risque malheureusement de se reproduire. Les températures négatives début avril ont été très fortes, mais c’est la douceur qui les a précédées qui est à l’origine de la gravité du gel. Avant de débourrer, la vigne résiste jusqu’à -20°C. Mais...

LIRE LA SUITE

Vous souhaitez un renseignement

Close the dialog

Login